Fête de l'Umfest
Plaine terrestre autonome de Kininigen

Terrain Autonome Clôturé Kininigen

Plaine terrestre autonome de Kininigen
l'équivalent d'une constitution

Les êtres rationnels vivants et spirituellement moraux, les souverains libres de Kininigen, s'efforcent de vivre selon les maximes et principes les plus élevés et en harmonie avec la nature. Ceci est destiné à exprimer les limites de la plaine terrestre autonome de Kininigen.

Signification Fête de l'Umfest Kininigen au niveau du pays autonome : un ensemble de règles qui englobent le pays, le consolident et le maintiennent, en guise de préambule.

autour-

désigne le mouvement ou la position circulaire ou arqué de quelqu'un ou de quelque chose par rapport à un point de référence central

Festivals:

[1] Château, forteresse

[2] firmament, voûte céleste

[3] dans le secteur minier, partie d'un gisement qui reste debout comme prévu pour le support, c'est-à-dire non exploitée

[4] dans la superstition, des gens dont on dit qu'ils sont devenus invulnérables grâce à l'art magique de l'amarrage

= les environs

 

L’orientation et les règles du Kininigen peuvent être décrites en une phrase :

 

Tout ce que vous ne voulez pas que quelqu’un vous fasse, ne le faites à personne d’autre.

Cette phrase courte et simple décrit toutes les règles nécessaires pour décrire la coexistence et la vie holistique, en harmonie avec la nature et qui représente le « cœur » de la plaine terrestre autonome de Kininigen. L'Umfeste est la version étendue de cette phrase. Il a été élaboré sur l’interaction du niveau foncier autonome de Kininigen avec d’autres pays ou constructions de fiction, appelés États.

« Quiconque veut rechercher adéquatement la meilleure constitution,
doit d’abord déterminer quelle est la vie la plus désirable »,

Aristote, Politeia, allemand. p.218

Aristote croyait que les humains n'étaient capables de vivre que dans un État, puisque - d'après une prétendue expérience (!) - ils étaient un être vivant formant un État.

Nous pensons qu'Aristote parle probablement ici de la communauté, qu'il assimile à tort à un État, ou qui a simplement été transmise de manière incorrecte.

Puisqu'une constitution ne s'applique qu'aux États et donc dans le domaine de fiction se trouve, auquel les êtres rationnels vivants, spirituellement moraux ne sont pas soumis, il a fallu trouver un nouveau mot pour désigner les conditions-cadres de l'interaction avec d'autres pays ou États. L'Umfest.

Signification du terme constitution :

«… La Constitution est le document juridique central ou le corps législatif central d'un État, d'un État membre ou d'une association d'États (cf. Traité sur une Constitution pour l'Europe). Elle réglemente la structure organisationnelle de base de l'État, la structure territoriale de l'État, les relations avec ses États membres et les autres États ainsi que les relations avec les sujets soumis aux normes et leurs droits et obligations les plus importants. Les pouvoirs de l'État ainsi constitués sont liés à la Constitution comme à la norme la plus élevée et leurs Pouvoir limité au-delà de la norme. Le constituant Violence Dans les États démocratiques, cela vient du peuple de l’État. Les constitutions contiennent généralement également des tâches et des objectifs de l'État. Celles-ci sont souvent écrites dans un préambule.

La plaine terrestre autonome de Kininigen naît et travaille à partir de la communauté, au profit de la nature qui nous entoure, en recherchant toujours les valeurs et principes éthiques les plus élevés, car sur ce point, nous partageons le point de vue de la philosophie générale d'Aristote : « La nature est sens et finalité ». La plaine terrestre autonome de Kininigen n’a pas besoin de termes comme « pouvoir » et « violence ». Afin que l'Umfeste ne soit pas confondue avec une constitution, cet ensemble de règles a été baptisé « Umfeste ».

L'enceinte de la plaine terrestre autonome de Kininigen a été valablement proclamée le jour maya 1875399 à 19 heures.

Nous, les Souverains Libres de Kininigen, proclamons, par une procédure régulière de législation de la Maxime de Kininigen, conformément à la Vérité, les Lois Cosmiques Sacrées, l'Enclosement de la Plaine Terrestre Autonome de Kininigen adoptée par tous les Souverains de Kininigen. Nous proclamons donc la même chose, comme base du territoire de la plaine terrestre autonome de Kininigen, comme suit :

« Comme nous sommes nés sans chaînes, ainsi nous désirons sans retenue vivre."

MG 9900 2 minutes

Titre fixe 1.

Du territoire du
Plaine du Pays Autonome de Kininigen

Article 1.

Toutes les parties du terrain sont la véritable propriété du êtres rationnels vivants, spirituellement moraux, dans son étendue actuelle, forme la plaine terrestre autonome de Kininigen.

Article 2.

Les limites de la plaine terrestre autonome de Kininigen peuvent être définies par le libre expression de la volonté, peut être modifié lorsque des êtres supplémentaires, vivants, spirituellement moraux et rationnels se joignent.

La portée est partout où un être se perçoit comme un être rationnel vivant, spirituellement moral ou se perçoit comme un être connecté à la source la plus élevée de tout être, comme la conscience éternelle qui en a surgi.

Article 3.

La langue principale est l'allemand. Seuls ceux-ci s'appliquent Définitions des mots pour Ama-gi koru-É Kininigen pour ces événements et tout ce qui concerne Kininigen. Lors de la traduction dans d'autres langues, si quelque chose n'est pas clair, le sens de la version originale en allemand s'applique toujours.

Article 4.

La nature, la terre, la flore et la faune sont sous la protection de tous. Tout être vivant, spirituellement moral, rationnel et toutes les associations ont le devoir de traiter la terre, sa nature, ses ressources minérales et tout ce qui s'y trouve et ce qui la compose avec soin et respect, de la protéger et de s'efforcer de savoir que Utiliser les compétences et les réalisations, ainsi que les technologies, de manière holistique et toujours pour le bénéfice de la terre, de la nature et de tout ce qui s'y trouve.

Article 5.

Les terres de la Plaine Terrestre Autonome de Kininigen et de la Plaine de Kininigen échappent au droit maritime et commercial, Droit canonique et droit du Vatican, la Mer Sainte, la Couronne et la Triple Couronne, toutes institutions, organisations, ligues, sociétés, associations, loges, associations, sociétés, sociétés, etc., en dehors de celles-ci et de toutes juridictions des soi-disant États, nations, pays et monarchies, hiérarchies et la règle archontique et numérique et la loi et les directives ouvertes et cachées sous-jacentes, en dehors de leurs créations, employés et partenaires contractuels. Celles-ci ont été complètement et rétroactivement rejetées à tous les niveaux.

Titre fixe 2.

Sur les droits des êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels

Ararticle 6.

Les environs de la plaine territoriale autonome de Kininigen Manifeste de foi, le droits inaliénables et la vraie loi, selon les lois cosmiques sacrées de la Source la plus élevée de tout être, détermine dans quelles conditions la propriété de l'être rationnel vivant et spirituellement moral en tant que Souverain ALEK et ses droits peuvent être acquis, exercés et perdus.

Article 7.

Les droits inaliénables des êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels doivent être respectés, protégés et sauvegardés à tout moment par toutes les formes d’être.

Article 8.

Tous les souverains de Kininigen sont égaux ainsi que devant la loi du vrai et le plus haut droit, de la materia prima, pareil. Il n'y a pas de privilèges professionnels.

"Personne ne m'est subordonné et je ne suis subordonné à personne."

Les formes juridiques moindres, telles que le jus, la lex et toutes les autres formes et équivalents, ne peuvent pas être appliquées à l'être rationnel vivant, spirituellement moral.

Article 9.

Tous les êtres ont le droit et la revendication à la liberté spirituelle, mentale et physique. Liberté et droit de ne pas être soumis à la coercition, à la pression, au chantage, aux menaces, à la discrimination, au désavantage ou aux attaques. Absence d'exploitation, d'exploitation, d'exploitation, d'exploitation, de vol, de fraude, de violence mentale ou physique ou de pression collective.

Les conditions et les formes dans lesquelles une restriction, en particulier une arrestation, est autorisée sont déterminées par le Conseil de la Communauté de Kininigen et par la loi de Kininigen.

Article 10.

Le droit à la santé mentale, mentale et physique absolue, ainsi que pour tous les corps liés au corps matériel à différents niveaux. Droit à l’intégrité physique de toute sorte sans ingérence ici. Respiration libre et sans restriction. Droit à Rejet de toute intervention et les attaques contre celui-ci ainsi que le contrôle, la propriété et l'autodétermination complets et sans restriction de son corps, de son image et de toutes ses composantes, à tous les niveaux. La liberté non négociable d’autodétermination sur les substances et les composants qui sont attachés et introduits dans le corps/le corps.

Article 11.

Le droit complet et non négociable de propriété et de contrôle sur sa propre génétique dans toutes les formes d'ADN/DNS et sur la signature énergétique jusqu'au niveau quantique, dans son intégralité.

Article 12.

Droit au logement, à la sécurité, à la protection, à la paix, à l’amour, à la joie, à l’harmonie, à l’honneur, à la dignité, à la souveraineté.

Article 13.

L'inviolabilité du domicile dans lequel s'est installé l'être vivant, spirituellement moral et rationnel. L'intrusion et les perquisitions, ainsi que la confiscation de lettres, papiers, supports de stockage électroniques ou autres objets de toute nature, ne sont autorisées que dans les cas déterminés par la loi et déterminés par Kininigen.

Article 14.

Coercition directe ou indirecte à des fins involontaires ou forcées servitude, servitude, servitude ou esclavage, Les attaques contre le corps matériel et les corps qui y sont attachés, l'âme ou l'esprit sont totalement interdites.

Article 15.

Sécurité de la maternité, de la paternité et de la progéniture, sous quelque forme que ce soit, sans atteinte et libre pouvoir de la mère et du père de prendre des décisions concernant la progéniture. La progéniture doit être protégée à tout moment contre tout accès défavorable et/ou non autorisé et sa prospérité intellectuelle et physique doit être assurée.

Article 16.

Aucun être vivant, spirituellement moral et rationnel à la recherche des principes et valeurs éthiques et moraux les plus élevés et de la vérité ne peut être contraint d'agir contre sa conscience, donc aucun être ne peut être puni parce qu'il suit sa conscience et valeurs.

Article 17.

La compétence s'exerce à travers cela Cour d'arbitrage libre de Kininigen au contraire, qui est soumis aux valeurs et principes moraux et éthiques les plus élevés et doit servir le bien-être des êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels ainsi que l'impartialité, la justice et la vérité. Personne n'a droit à cette juridiction légale de Kininigen, à laquelle un être vivant, spirituellement moral et rationnel est soumis de sa propre volonté ; ou les parties contractantes qui l'ont accepté contractuellement, y ont adhéré ou s'y sont soumis par des actes posés.

Article 18.

Les tribunaux coutumiers, les tribunaux d'exception et les commissions extraordinaires ne sont pas autorisés. Toute personne a le droit d'être entendue et entendue, le droit à l'abri des préjugés, à l'impartialité et au droit à l'égalité de traitement. Il existe le droit à la divulgation de tous les faits et documents dans les litiges portés devant le tribunal et le droit à des juges impartiaux et impartiaux.

Article 19.

Les conséquences découlant de ses propres actions ne peuvent être traitées que conformément à la loi de la vraie justice, la maxime de Kininigen Commande des conditions contractuelles dédiées ou imposée par une décision conjointe du Conseil.

Article 20.

La propriété est inviolable. L'être rationnel vivant, spirituellement moral, a le droit illimité à la propriété et à la possession de ses biens, valeurs et créations de toute nature créés par la puissance physique et mentale et le pouvoir d'en disposer et leur inviolabilité. Le droit des successions doit être assuré. Le retrait de la propriété du propriétaire légitime, sans la volonté libre et consciente de celui-ci, tout en dissimulant des parties du contrat, n'est ni possible ni autorisé.

Article 21.

Les valeurs créées par l'être rationnel vivant, spirituellement moral, à travers son pouvoir physique et spirituel, sont créées par le vivant derrière un nom et celui-ci est donc le seul et légitime propriétaire en tant que propriétaire ultime. Les valeurs ne sont pas liées à une nomination de l'être et sont indépendantes du nom porté ou présent.

Ils n’ont été créés ni par une fiction du nom ni par une personne, mais uniquement par le vivant, physique et psychologique qui se cache derrière un nom.

Article 22.

La propriété supérieure de l'être rationnel vivant, spirituellement moral, est transmise à ses descendants et à son partenaire de vie à parts égales lors de sa mort physique. S'il existe un testament, au destinataire nommé dans le testament. Les droits de succession ne sont pas perçus.

Article 23.

Droit et propriété sur toutes les données et informations concernant l'être vivant, spirituel, moral, rationnel. Droit à l’autodétermination informationnelle, à la vérité et à la connaissance.

Article 24.

Droit au libre développement individuel, droit à un développement mental et spirituel ultérieur.

Article 25.

Mort civile, qualité de personne étrangère et punition des Confiscation des avoirs n’aura pas lieu. La plaine territoriale autonome de Kininigen englobe le réel et non la fiction comme celle du Personnalité.

Article 26.

Le droit lui-même son propre nom Donner, exprimer son libre arbitre et vivre son individualité appartient aux souverains, aux êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels.

  1. Tous les droits sur son propre nouveau nom restent entièrement la propriété du souverain lui-même..

  2. Le commerce avec l'être rationnel vivant, spirituellement moral, sa durée de vie et son énergie de travail comme lien ou sécurité n'est pas autorisé.

  3. L'être vivant, spirituel, moral, rationnel n'a pas besoin d'un nom en soi, puisque la signature énergétique en tant que vibration qui caractérise l'être vivant, spirituel, moral, rationnel est unique et le rend individuellement reconnaissable. Cette signature énergétique unique peut tout au plus être traduite métaphoriquement sous forme de lettres, qui peuvent représenter le nom et la désignation d'une personne. Qu'est-ce qui est alors utilisé comme nom de la personne. Les souverains libres de Kininigen ont leur propre personne grâce à la connaissance d'eux-mêmes et à leur libre arbitre et ne sont soumis à aucune personnalité étrangère. Ils utilisent la traduction de leur individualité en lettres comme une porte d’entrée vers le monde de la fiction, le système d’exploitation.

Article 27.

La liberté d'émigrer librement depuis la plaine territoriale autonome de Kininigen relève de la responsabilité du souverain. Les déductions ne sont pas facturées.

Article 28.

Droit à la liberté de croyance, à la liberté de pensée, au libre arbitre, à la libre opinion et à la libre expression de ceux-ci. La liberté de croyance se retrouve à travers cela Manifeste de foi de Kininigen. La foi doit être vécue conformément aux lois cosmiques sacrées de la Source Suprême de tout Être. Tout ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse, ne le faites à personne d'autre. Les dommages physiques, mentaux ou moraux causés à autrui ne sont pas autorisés et ne relèvent pas de la protection de la foi. Les systèmes de croyance polythéistes ou monothéistes et toute forme de religion basée sur l'exploitation, l'oppression ou l'exploitation ne sont pas autorisés.

Article 29.

Droit à la vie privée sous toutes ses formes.

Article 30.

Droit d’exercer un emploi/une profession/une activité et de recevoir une rémunération équitable pour cela.

Article 31.

Les êtres rationnels vivants, spirituellement moraux, ont le droit conclure librement des contrats ou ne pas le faire. Droit à la liberté de manipulation et d’influence.

La liberté contractuelle est un droit inaliénable. Les contrats juridiques exigent la divulgation de tous les faits, éléments et termes et conditions, une exigence absolue. Le fait de ne pas divulguer tous les faits annule le contrat. Les contrats ne sont ni exécutoires ni valables s’ils ont été signés sous la contrainte, sous fausse déclaration, au détriment de tiers, par dissimulation de « contrats cachés » ou par fraude. Une renonciation aux droits ne doit pas être présumée.

Article 32.

Le droit à la nature, à l'environnement, à l'eau, à la nourriture et à l'air, dans la qualité voulue par la Source la plus élevée de tout être, sans manipuler l'énergie qui nous entoure au détriment de la terre et des êtres qui y vivent.

Article 33.

Mener un « mariage » ou d’autres types de vie commune relève de l’autodétermination d’êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels. Le consentement n’est pas nécessaire ; la notification est possible via ici.

Article 34.

La science et ses enseignements sont totalement libres et ne sont soumis qu’à la seule vérité. Les êtres rationnels vivants et spirituellement moraux ont droit à la vérité et à la connaissance pures, entières, intactes et non manipulées.

Article 35.

Le transfert de connaissances aux jeunes est soumis aux exigences de l'article 34. Il existe un droit à la formation gratuite des connaissances, qui doit être réalisée dans l'intérêt de l'ensemble, au profit de l'individu et de la communauté et comme un investissement dans l'avenir.

Article 36.

Quiconque, en tant que souverain de Kininigen, possède les qualifications morales, scientifiques et techniques est libre de transmettre des connaissances sous forme d'enseignement et de fonder et gérer des institutions de transfert de connaissances.

Article 37.

Toutes les institutions de transfert de connaissances doivent garantir et suivre la mise en œuvre de l’article 34 à tout moment.

Article 38.

Tout être vivant, spirituellement moral et rationnel a le droit d’exprimer librement son opinion par la parole, l’écriture, l’imprimé et la représentation visuelle. Cela doit être guidé par les valeurs et les maximes les plus élevées de Kininigen et par la recherche du plus haut, dans le sens de la source la plus élevée de tout être. La censure ne doit pas être introduite.

Article 39.

Liberté de rencontrer, de se rassembler avec des personnes partageant les mêmes idées et droit de circuler sans restriction. Tous les souverains de Kininigen sont autorisés à se réunir pacifiquement sans autorisation préalable.

Article 40.

La liberté de choisir son lieu de résidence et d'établissement ainsi que la liberté de voyager sont accessibles aux êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels.

Article 41.

Toutes les religions, formes de croyance, sociétés, organisations, loges, sociétés secrètes, associations et autres qui reposent sur le secret et ne se conforment pas aux maximes de Kininigen ou dans le but de violer ou de porter atteinte aux droits inaliénables de la vie, spirituellement moraux, rationnels. les êtres ne sont pas autorisés. Les conditions dans lesquelles les droits des sociétés sont accordés ou refusés sont déterminées par la loi du Maxime de Kininigen et par le Conseil suprême.

Article 42.

Le droit des souverains de Kininigen de façonner la plaine territoriale autonome de Kininigen peut être garanti par un vote communautaire libre.

Article 43.

L'établissement de fiefs est interdit. La création de fiducies familiales, de fondations, de fiducies fondées sur l'exploitation, le vol, la tromperie, l'enrichissement aux dépens d'autrui, au détriment de la terre, du bien commun et de la communauté et des êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels est interdite. et doit être dissous. Les biens qu'il contient doivent être utilisés pour guérir les dommages causés à la nature et aux êtres.

Article 44.

Les fonctions publiques sont également accessibles à tous ceux qui sont qualifiés pour l'exercer, dans le respect et l'accomplissement des lois et des valeurs morales et éthiques de Kininigen.

Article 45.

La perte de souveraineté et l'exclusion du Kininigen résultent d'un abus ou du non-respect de la maxime du Kininigen et/ou des droits inaliénables, de motifs vils, d'une faute grave, d'une fraude, etc. De ce fait, l’ancien souverain de Kininigen retrouve immédiatement le statut de personne et de classe dont il était issu auparavant et se retrouve à nouveau soumis à la fiction des « États/simulations d’État » et de leur juridiction.

Article 46.

Il n'est pas possible de rejeter la responsabilité ou d'échapper aux conséquences de ses actes. Chacun est entièrement responsable des conséquences et des conséquences de ses actes. Les instructions ou manipulations de l’acte sont aussi graves que l’acte lui-même.

Article 47.

Les demandes d’aide émanant d’êtres vivants, spirituellement moraux, rationnels ou de ceux qui se perçoivent comme tels ne doivent pas être ignorées. Les souverains de Kininigen, en tant qu'êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels, doivent protéger les vivants. L'Asyli ius peut agir en tant que demandeur d'aide Asile, sur la plaine terrestre autonome de Kininigen, soit accordé.

Titre fixe 3.

Du conseil

Article 48.

Le conseil suprême de Kininigen est formé de souverains nommés.

 

Article 49.

Le Conseil suprême de Kininigen porte la responsabilité du bien le plus élevé de tous les êtres vivants, spirituellement moraux, rationnels et des êtres de Kininigen, ainsi que du bien de la plaine terrestre autonome de Kininigen et de la nature.

Pour que les actes souverains soient valides, il faut la signature de tous les souverains du Conseil suprême de Kininigen, qui en assument ainsi la responsabilité.

 

Article 50.

Le conseil suprême de Kininigen a le pouvoir de décision. Il nomme et révoque les souverains exécutifs nécessaires et leurs tâches. Il conseille et libère la promulgation des lois et des règlements nécessaires à leur mise en œuvre.

 

Article 51.

Le Conseil suprême a le droit de conclure des paix et des traités avec d'autres gouvernements. Pour être valable, elle nécessite le consentement des souverains de Kininigen.

 

Article 52.

Les maximes de Kininigen sont les valeurs et principes les plus élevés, dans l'honneur, la dignité, la vérité, dans la poursuite du plus haut et dans le sens de la source la plus élevée de tout être. Les membres du conseil suprême doivent à tout moment adhérer aux maximes de Kininigen. Un test énergique de la pureté de leurs motivations doit avoir lieu constamment.

Titre fixe 4.

De la décision judiciaire

Article 53.

La décision judiciaire est indépendante et soumis à aucune autorité autre que la Source Suprême de tout Être, la Vérité, l'Honneur, les Maximes de Kininigen et les valeurs et principes moraux les plus élevés. Les décisions sous forme de jugements sont des jugements définitifs.

Article 54.

Les juges sont appelés et nommés dans la communauté des souverains libres de Kininigen et doivent avant d'accéder à cette charge Serment du juge de Kininigen.

Ils ne peuvent être démis de leurs fonctions ou temporairement démis de leurs fonctions que par un juge pour les motifs prévus par les lois de Kininigen. La suppression est décidée par le plus haut conseil.

Article 55.

Seuls ceux qui sont qualifiés pour le faire conformément aux exigences et au respect de la maxime Kininigen et des valeurs et principes moraux et éthiques, de la vérité et des valeurs les plus élevées peuvent être nommés à une fonction judiciaire.

Article 56.

La compétence s'exerce à travers cela Cour d'arbitrage libre de Kininigen – pour protéger les droits inaliénables des êtres vivants, spirituellement moraux et rationnels.

Article 57.

Le règlement et l'organisation du Tribunal d'arbitrage libre de Kininigen sont déterminés par le règlement constitutif.

Article 58.

Plats habituels de ce qu'on appelle « juridiction ordinaire » pour les choses et les personnes considérées comme des fictions, ainsi que leur conception juridique et leurs statuts en tant que « lois » sont exclus pour l'être rationnel vivant, spirituellement moral.

Article 59.

Le Notion de droit, en tant que droit protégé à quelque chose, implique déjà que quiconque possède un tel droit est également autorisé à l'exercer et cela ne peut jamais être réalisé dans le simple exercice du droit, dans ses limites Injustice peut mentir. Par conséquent, toute non-reconnaissance ou violation de ce droit est définitivement une erreur.

Article 60.

Les décisions en tant que jugements définitifs et jugements fondamentaux du tribunal d'arbitrage libre de Kininigen sont considérées comme des lois valables.

Titre fixe 5.

Des finances

Article 61.

Les intérêts et les intérêts composés ne sont pas autorisés. Des frais de traitement modérés sont autorisés.

Article 62.

Le conseil suprême en tant qu'administration du Plaine rurale autonome de Kininigen exerce le droit de frapper de la monnaie comme le droit de créer de la monnaie conformément à la vraie loi et à la maxime de Kininigen et détient la souveraineté exclusive sur la création de monnaie. Ceci doit être utilisé exclusivement pour le bénéfice de tous.

Article 63.

L'exploitation de la nature, de la terre, de ses ressources minérales et des êtres vivants est interdite.

Article 64.

Tous les revenus et dépenses de la plaine territoriale autonome de Kininigen doivent être estimés à l'avance pour chaque année et inclus dans son budget.

Article 65.

Les droits comme taxes ne peuvent être perçus que dans la mesure où ils sont inclus dans le budget de la plaine territoriale autonome de Kininigen ou sont ordonnés par des lois spéciales.

Article 66.

Aucune préférence n'est autorisée en matière fiscale.

Article 67.

Les frais pour les activités administratives sont actuellement indiqués et peuvent être calculés sur cette base.

Article 68.

La levée d'obligations pour le fonds de l'État autonome de Kininigen n'a lieu que sur la base d'une loi et après une décision unanime du conseil suprême. Il en va de même pour la prise en charge de garanties aux frais de la plaine territoriale autonome de Kininigen.

Article 69.

L'approbation ultérieure du conseil suprême est requise en cas de dépassement budgétaire. Les projets de loi de finances peuvent être examinés par les souverains de Kininigen.

 

Titre fixe 6

Des droits inaliénables

Article 70.

Droits inaliénables sont des droits accordés à tout être rationnel spirituellement moral et vivant comme base et fondement de la Source la plus élevée de tout être, qui sont retirés, retirés, restreints par personne ni rien, à aucun moment et en aucun lieu, sauf par la Source la plus élevée. de Tout Être lui-même ou peut être circoncis.

  1. Les droits inaliénables sont quelque chose de vrai et qui découle de la nature de la réalité, de la vérité et qui n'est pas créé par l'homme. Ces droits sont universels, contraignants, fondamentaux et immuables.

  2. Ils ne peuvent être négociés, modifiés, réduits, supprimés, inclus ou limités, divisibles, vendus, cédés, jetés ou donnés. Ils ne peuvent être subordonnés à aucune communauté, au groupe, au bien collectif ou général. Ces droits inaliénables, donnés comme fondement, s'appliquent toujours, partout, à tout moment et à tous les niveaux de l'être, pour toujours.

    Ils sont.

  3. Ces droits inaliénables s’appliquent toujours à moins qu’ils ne violent les droits inaliénables d’un autre être vivant, spirituellement moral et rationnel.

  4. Droit à l’intégrité physique. Intégrité du corps de toute sorte, sans aucune interférence ici, ce qui inclut également la respiration libre et sans restriction et le rejet de toute interférence ici ainsi que le contrôle, la propriété et l'autodétermination complets et sans restriction de son corps, de son image et de ses composants à tous les niveaux. . Le droit complet et non négociable de propriété et de contrôle sur sa génétique sous toutes les formes d’ADN/DNS et de signature énergétique.

  5. Le droit à la liberté intellectuelle, mentale et physique. Liberté de croyance, liberté de pensée, libre arbitre, libre opinion et libre expression de celles-ci, droit à la vie privée sous toutes ses formes. Droit et propriété sur toutes les données et informations concernant l'être vivant, spirituel, moral, rationnel. Autodétermination informationnelle, liberté de vérité et de connaissance, droit au libre développement, droit de se développer davantage intellectuellement et spirituellement. Liberté de voyager et liberté de choisir où séjourner et s’installer.
    Exercer un emploi/une profession/une activité et recevoir une rémunération équitable pour cela. La droite* Pouvoir contracter librement ou non. Liberté de manipulation et d’influence. Liberté et droit de ne pas être soumis à la coercition, aux pressions, au chantage, aux menaces, à la discrimination, aux désavantages ou aux attaques de quelque nature que ce soit. Absence d'exploitation, d'exploitation, d'exploitation, d'exploitation, de vol, de fraude, de violence mentale ou physique ou de pression collective.

  6. Le droit illimité à la propriété et à la possession des biens, valeurs et créations de toute nature créés par la puissance physique et mentale et le pouvoir d'en disposer et leur inviolabilité. Liberté de rencontrer, de se rassembler avec des personnes partageant les mêmes idées et droit de circuler sans restriction.

  7. Droit au logement, à la sécurité, à la protection, à la paix, à l’amour, à la joie, à l’harmonie, à l’honneur, à la dignité, à la souveraineté. Contrainte directe ou indirecte à la servitude involontaire ou forcée, au servage ou à l'esclavage, attaques contre le corps matériel* et le corps, l'âme ou l'esprit attachés sont complètement interdits. L'inviolabilité du domicile dans lequel s'est installé l'être vivant, spirituellement moral et rationnel. Sécurité de la maternité, de la paternité et de la progéniture, sous quelque forme que ce soit, sans atteinte et libre pouvoir de la mère et du père de prendre des décisions concernant la progéniture.

  8. Le droit aux corps spirituels, mentaux et physiques absolus (ainsi qu'à tous les corps liés au corps matériel à différents niveaux). Le droit à la nature, à l'eau, à la nourriture et à l'air, dans la qualité voulue par la Source la plus élevée de tout être, sans manipuler l'énergie qui nous entoure au détriment de la terre et des êtres qui y vivent. La liberté non négociable d’autodétermination sur les substances et composants attachés et introduits dans le corps.

  9. Chacun a le droit d'être entendu et entendu, le droit à l'abri des préjugés, le droit à l'égalité de traitement - personne ne m'est subordonné et je ne suis subordonné à personne. Aucun être rationnel spirituellement moral ne peut être contraint d'agir contre sa conscience, donc aucun être ne peut être puni parce qu'il suit sa conscience et ses valeurs.

  10. Le droit de se donner son propre nom, d'exprimer son libre arbitre et de vivre son individualité. Droit à la divulgation de tous les faits et documents dans les litiges devant un tribunal et droit à un juge impartial et impartial. Le droit à la vérité et à la connaissance pures, intactes, non manipulées et complètes. Le droit, en association avec des souverains libres, de former un tribunal libre et indépendant, soumis aux valeurs et principes moraux les plus élevés.

Titre fixe 7

Le Manifeste de Foi Kininigen

Article 71.

Nous nous appelons sur notre libre arbitre et sur le fait que tout être rationnel vivant, spirituellement moral, communément appelé humain, n'est pas interprété juridiquement comme un être animal, mais est une étincelle et une partie de la source la plus élevée de tout être.

Tout aussi complète, parfaite, omnisciente, divine et entière - que l'est la Source Suprême de tout Être elle-même, mais oubliée dans la matière. Tout aussi libre, souverain et entier.

Dans la responsabilité personnelle – comme la source la plus élevée de tout être.

Tel que je le suis, mon homologue l'est également.

Je ne suis pas au-dessus de lui et il n'est pas au-dessus de moi.

Je ne vaux pas plus que lui et il ne vaut pas plus que moi.

Peu importe le type de titre de poste qu'il se donne ou le statut dont il dispose.

Ainsi, nous sommes tous des hommes et des femmes libres disposant à tout moment de la seule et totale liberté de disposer de notre corps et de nos biens.

Éternellement doté de droits non négociables et inaliénables.

Pour opérer dans le système judiciaire, nous utilisons un masque :
Persona dans lequel plonger.

Nous ne sommes PAS des personnes. Mais ayez-en un.

Nous ne sommes PAS des choses.

Nous ne sommes PAS des créatures ressemblant à des animaux.

Nous ne devons pas et ne pouvons pas être CHARGÉS.

Nous ne sommes PAS des esclaves sans droits.

Nous ne sommes PAS des serfs ni asservis pour dettes.

Nous ne sommes pas nés ici dans le péché, en tant que pécheurs éternels, pour expier ou « apprendre ».

Nous sommes une conscience parfaite et éternelle qui, incarnée dans un corps matériel, voulait à l'origine faire l'expérience de la polarité, et non de la dualité, afin de créer dans et à partir de la matière dans l'amour.

Nous nous libérons des chaînes de la culpabilité d’être la propriété de quelqu’un d’autre – celle imposée par d’autres.

Nous nous donnons un nouveau nom en tant que peuple libre.

Nous revenons donc à l'origine.

Titre fixe 8.

Dispositions générales

Article 72.

Les lois de Maxime, les droits inaliénables, le Manifeste de foi Kininigen et les conditions contractuelles déclarées de l'Ordre des Kininigen sont contraignantes dès leur promulgation.

 

Article 73.

Si nécessaire, cette situation peut être modifiée par la voie législative ordinaire, à condition que le changement corresponde et soit cohérent avec l'observation et l'accomplissement inconditionnels de toutes les maximes de Kininigen. Une amélioration vers le plus haut est toujours possible, mais pas l'inverse. La majorité absolue de 4/5 suffit pour deux votes, entre lesquels doit s'écouler un délai d'au moins un à vingt jours.

 

Article 74.

Les membres des Conseils, du Conseil suprême et tous, occupant des postes nommés dans la plaine terrestre autonome de Kininigen, prêtent serment et s'engagent envers la vérité et l'honneur, les valeurs et principes moraux les plus élevés, envers la Source suprême de tout être. et à lui d'agir à tout moment dans votre intérêt, de protéger les droits inaliénables et le vivant, la terre et sa flore, la faune et sa nature et de toujours lutter et agir pour le plus haut pour le bien de tous et d'observer consciencieusement les environs du territoire autonome Assurer le niveau Kininigen.

 

Article 75.

Aucune partie des droits inaliénables, la maxime, le manifeste de foi, ces définitions de Kininigen et les jugements définitifs du tribunal d'arbitrage libre de Kininigen, ne peuvent être interprétés au détriment des êtres rationnels vivants, spirituellement moraux ou utilisés contre lui. ou être utilisé au détriment des êtres vivants, spirituellement moraux, rationnels ou être utilisé au détriment de l'inaliénable. Abolir, réduire ou éliminer les droits et libertés proclamés et établis.

 

Presse-papiers01 Min1

L'Umfeste a été signé par des êtres rationnels vivants, spirituellement moraux, les souverains libres de Kininigen, en libre arbitre, avec une conscience claire et dans la poursuite de suivre et d'accomplir les lois cosmiques sacrées de la Source la plus élevée de tout être, la vérité et le plus haut, Valeurs et principes éthiques et moraux.

 

Fête Maya 1875399 – 13-0-9-7-19

le douzième du quatrième mois de l'an deux mille vingt-deux

"Le bas a toujours lui-même
juger selon le Très-Haut,
mais pas le plus haut après le plus bas.

Citation:

:éon pleromatus. Souverain de Kininigen.

DISPONIBLE EN PDF
Flèche

Allemand

Umfest pour les êtres spirituellement moraux.

Flèche

Anglais

Umfeste pour les êtres spirituels et moraux.

Temporairement aucun téléchargement possible.

MD5 :

0d1d4024ac77a0a67f8330044a151b23

MANIFESTE DE FOI AU FORMAT PDF
Flèche

Allemand

Manifeste de foi pour les êtres spirituellement moraux.

Flèche

Anglais

Manifeste de foi pour les êtres spirituels et moraux de la raison.

MD5 :

ec14b1726070141e063e58670bdbe913

MD5 :

be50a2358d945ccfd4b75c653bd0e7d0

DROITS INALIÉNABLES PDF
Flèche

Allemand

Droits inaliénables pour les êtres spirituels et moraux.

Flèche

Anglais

Droits inaliénables pour les êtres spirituels et moraux.

MD5 :

48e48fe49e170d26168fbee07fb4f3d9

MD5 :

71a475acc586eca66c6d527a61533ed0

fr_FRFrench
Avertissement